mercredi, mai 14, 2008

Le 5ème cavalier de l'Apocalypse.




"Et j'ai vu qu'un des cavaliers avait ouvert un sceau, et j'ai entendu, comme si j'entendais le son du tonnerre, une des quatre bêtes qui me disait : « Viens et regarde... " Jean Apoc 6.1,8
Dans la vision de Jean sur l'île de Patmos ces cavaliers vinrent semer sur terre la guerre,la faim,le feu,le sang ...n'est-ce là que le rêve d'un fou ?

Il suffit de lire quelques unes des lettres de nos poilus de 14/18 pour être saisi de visions identiques à celle-ci.
L'apocalypse ou révélation vision fantasmée de la fin de l'humain ,être et qualité.


Sentir
Que tout l'être s'effondre
Dans la faim, le froid et la peur.

La mort dans le coeur
L'épouvante dans les yeux
Ils se sont élancés de la tranchée

Malaise de toute la chair
Où, dans un instant, peut entrer
La mitraille proche.


Julien Vocance


Cependant ,je suis là pour vous faire aussi une révélation d'importance: il y eut un cinquième cavalier!!!!
Lorsque tous les sceaux du livre furent ouverts ...il s'avança après tous ses funestes prédécesseurs ; chevauchant son "vagicule" tout pétaradant.Il souriait de cette compassion un peu niaise des moments où on ne sait pas dire que l'on aime .De cet amour pour tous ces pauvres êtres massacrés au nom d'une cause idiote et injuste.
Sa clochette annonçait des jours meilleurs ,ceux du goût retrouvé du vin sous la treille et des gestes tendres .

Alors,au milieu de la pluie des bombes, les poilus rêvaient à cette annonce joyeuse. Pour mieux donner vie à cette étrange joie,avec leurs mains pour seul outil ,ils créèrent nombre d'oeuvres sublimes et pauvres ;utilisant pour matériau ce dont ils disposaient:le cuivre des obus qui n'avaient pas réussi leur travail de mort sur leur corps fatigués et tendres.
Quelques uns ,de vrais fous,osèrent l'inadmissible :suivre immédiatement le 5ème cavalier Ils le payèrent de leurs vies.Aujourd'hui seulement on parle de réhabililiter ces mémoires salies.

On a retrouvé ces photographies du cavalier gentil dans la poche d'un de ces hommes morts aux champs de l'inutile,je vous les livre.Elles témoignent de leur part de rêve au milieu de l'horreur.

1 commentaire:

anchois pommier a dit…

entre Vagicule et Croniquettes je suis rassuré tu n'est pas completement irrécupérable.
rassure toi on veut être averti, un peu de culture nous fait plaisir.