mardi, août 29, 2006

Sirénes et sirins


Pourquoi n'y a-il -pas de "sirins" comme il y a des sirènes .... ils existent bel et bien ces êtres hybrides qui nous charment de tous leurs attraits faciles et éphémères pour mieux nous engloutir ensuite au plus profond des eaux ...et comme on s'y laisse entraîner quelquefois avec faiblesse et amour propre enflé ...si fier(e) d'avoir été regardé(e) par aussi belle image...si flatteuse pour nous-mêmes... Naïfs(ves) que nous sommes d'avoir crû qu'être aimé(e) c'était cela....seulement cela....plutôt que ceci



Parfait silence
Le rouge de sa bouche
Dans la lumière crue
C.C


Ces sirènes ont à travers les temps et les cultures de multiples avatars bénéfiques ou maléfiques.

Ce sirin là , que je vous présente,ne veut de mal à rien ni à personne , juste se reposer dans le flux calme de l'onde et rêver à un monde sans rentrée des classes ,encore enchassé de coquillages et d'algues séchées...
Hélas il est bien temps de se réveiller et de reprendre le chemin de l'école...fini l'hiver à regarder les passereaux du jardin , le printemps à guetter les premières sorties des abeilles et tout le reste du temps à ne pas se presser ...même s il y a des millions de choses à faire,aucune n'est une réelle contrainte ....
Ce qui ne sera pas le cas à partir de lundi.... une chose me tracasse , c'est de devoir diminuer à l'extrême le temps passé à l'atelier de modelage...preuve s'il en fallait une , de l'importance que "cela" (activité,loisir,art ?) a pris au fil des années avec des hauts et des bas.
Parfois en se prenant pour l'artiste incompris et non reconnu (rarement)...parfois en jouant la fausse modestie ...le plus souvent en éprouvant tout simplement du plaisir à inventer et à créer au milieu d'autres...cela je le dois à l'insistance de mon amie L qui se reconnaîtra ici... je mesure combien il est important de trouver un lieu où s'exprimer , quel que soit ce mode d'expression...
Et vous.....

2 commentaires:

anchois pommier a dit…

Il me semble que des travaux ont été effectués afin de faire un atelier face aux passereaux, aux abeilles et au marigot ou se cache peu être un sirin !
A moins que l’émulation intellectuelle des colocataires de l’atelier de modelage ne soit indispensable.
Je pense que l’on s’exprime a chaque fois que l’on entreprend quelque chose (avec ses mains ou pas) mais que le lieu ni est pour rien, on créé pour soi et le plaisir est furtif et megalo-intellectuel
Je lance une idée qui me viens : si tu te mettais a sculpter le bois ?

XTIAN a dit…

j utilise dejà autant que possible des bois de récupération avec un vécu prononcé(bois flotté ,racine...) mais c est plutot de l assemblage que de la sculpture...alors scupter le bois pourquoi pas....le glay bouseux va y penser!promis cher anchois